Art & Science Fiction, Valérie MAVRIDORAKIS

[CONFÉRENCE] ART & SF LA BALLARD CONNECTION  / 16 février 2012 / 


INFOS PRATIQUES

Le Land Art

Conférence 
16  février 2012
Intervenant : Valérie Mavridorakis

Durée vidéo : 52' 34"

Lieu : galerie VivoEquidem, 113, rue du Cherche-Midi 75006, Paris, FR
Tél. : +33 (0)1 83 97 22 56 ou +33 (0)6 16 81 01 48
Ouverture : du mardi au samedi de 15h à 19h30

Contacter la galerie par mail

En métro : Duroc, Falguière
En bus : arrêts Maine-Vaugirard (84, 82, 29, 92)
En Vélib': bornes : Cherche-Midi, rue Saint Placide, rue Saint Romain,
en Autolib': avenue du Maine, rue Mayet

Mots-clefs : J.G. Ballard, Independant Group, Paolozzi, Hamilton, Londres, Smithson, Science-fiction, littérature, culture alternative, postmoderne


FABIEN DANESI 

Docteur en histoire de l'art, Fabien Danesi, est actuellement maître de conférences en pratique et théorie de la photographie à l'UFR des Arts de l'Université de Picardie Jules-Verne à Amiens.
Ancien pensionnaire de la Villa Médicis -Académie de France à Rome, en 2007-2008, il a enseigné auparavant à l'université François-Rabelais de Tours, à Paris 13 Nord, à l'université Panthéon-Sorbonne et l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Membre de l'AICA-France, il est responsable depuis septembre 2014 du programme du Pavillon Neuflize OBC, laboratoire de création du Palais de Tokyo.


Edité par Valérie Mavridorakis. MAMCO

Textes de Lawrence Alloway, James Graham Ballard, Reyner Banham, Richard Hamilton, Peter Hutchinson, Valérie Mavridorakis, Eduardo Paolozzi, David Pringle, Robert Smithson, Eugenie Tsai, Thomas A. Zaniello
Paru en septembre 2011

17 x 24 cm (broché)
272 pages
22.00 €
ISBN : 978-2-94015-946-8
EAN : 9782940159468

 

Dans le cadre des Rendez-vous Conférences, VivoEquidem reçoit le jeudi 16 février 2012 Valérie Mavridorakis à l’occasion de la publication de son livre « Art et science-fiction : La Ballard Connection ». Editions Mamco, Genève.

Si la science-fiction, qui relevait autrefois du domaine dit des « sub-cultures » participe pleinement aujourd’hui de la culture artistique mainstream, il n’en a pas toujours été ainsi. L’anthologie présentée et éditée par Valérie Mavridorakis, historienne de l’art contemporain, spécialiste de l’art américain des années 1960-1970 se concentre précisément, au travers d’un ensemble de textes d’artistes et de critiques anglais et américains, sur l’émergence de la SF dans l’imaginaire artistique.

Son point de départ se situe donc à Londres, dans les années 1950, avec les recherches de l’Independent Group (Alloway, Banham, Hamilton, Paolozzi). Les instigateurs/initiateurs britanniques du pop art puisent dans les ressources de la SF pour esquisser d’ambiguës projections futuristes, à la fois enthousiastes et inquiètes. L’écrivain J. G. Ballard les observe et, bientôt, les accompagne dans leurs expérimentations.

Près d’une décennie plus tard, alors que la notoriété des romans et des nouvelles de Ballard a franchi l’Atlantique, certains artistes américains (Hutchinson, Smithson) utilisent à leur tour la SF comme réservoir d’images et de notions, qui non seulement influenceront leurs recherches visuelles, mais renouvelleront considérablement leurs outils critiques. Ainsi, à travers ce champ référentiel à la fois populaire et sophistiqué, une histoire parallèle au récit moderniste, autant que dissidente, se dessine-t-elle.

Une histoire qui nous informe non seulement de l’importance des cultures alternatives dans la pensée artistique de cette période, mais aussi, plus largement, de la relation critique, sinon politique, qu’entretiennent ces artistes avec un futur désormais postmoderne.

 

VALÉRIE MAVRIDORAKIS

Valérie Mavridorakis est historienne de l’art contemporain. Spécialiste de l’art américain des années 1960-70, elle a consacré sa thèse de doctorat à l’art minimal. Après avoir enseigné à l’Ecal et à l’ESBA de Genève, elle a rejoint, en 2003, le master professionnel « Métiers et arts de l’exposition » de l’université Rennes 2 – Haute Bretagne. Elle enseigne à la Head-Genève depuis 2008.