FACE À…Esteban FERNANDEZ et Pascal PESEZ

[PERFORMANCE] 6 DÉCEMBRE 2014 / 


INFOS PRATIQUES

FACE À...
Performance musique et texte 
6 décembre 2014
Exposition Ce Qui Fait Fragilité

Artiste : Esteban Fernandez (musique), Pascal Pesez (texte, voix)
Durée : 21'40" 

Contacter la galerie par mail


Mots-clefsEsteban Fernandez, Pascal Pesez, poésie, voix
musique, son, art contemporain, Face à, performance

 

[SITE WEB] de Pascal Pesez

[SITE WEB] d'Esteban Fernandez

Voir aussi :

[PERFORMANCE] Demain Peut-Être - Bleuène MADELAINE

[EXPO] Ce Qui Fait Fragilité

 

À l'occasion de l'exposition "Ce Qui Fait Fragilité", Pascal Pesez et Esteban Fernandez ont été invités à présenter une performance lecture + musique à la galerie VivoEquidem. La soirée du 6 décembre était entièrement consacrée à la fragilité du son, des mots, mais aussi du corps avec la chorégraphie de Bleuène Madelaine qui a suivi celle d'Esteban Fernandez et de Pascal Pesez. 

Pascal Pesez vit et travaille dans la région de Valenciennes. Il est, depuis ses débuts artistiques, poète, peintre et acteur de ses propres performances.

FACE À est un recueil de textes édité aux éditions Cynorrhodon. Ce "long poème" se fait l’écho des interrogations de l’artiste face à la vacuité du rectangle blanc de la toile ou de la feuille de papier, mais aussi face aux incertitudes et déséquilibres profonds qui menacent l’époque contemporaine. Par où commencer ? Telle est la question lancinante à laquelle il tente d’apporter des réponses qui constituent autant de points de départ d’une démarche structurée en rhizomes. L'ouvrage reprend le texte complet du poème précédé de trente-neuf dessins dans lesquels des fragments du substrat écrit émergent comme autant de propositions ouvertes en écho aux lignes graphiques présentes sur le papier.

La musique d’Esteban Fernandez, évolue entre rock alternatif, chanson française et musique expérimentale. En recherche constante, elle se structure autour d’un travail sur le bruit, la voix, la poésie ; elle est traversée par les oeuvres d’Alain Bashung, de Léo Ferré, de Swans, The Doors, de Johnny Cash. 
 

Pascal Pesez et Esteban Fernandez ©VivoEquidem